ACCUEIL MISSIONS DU CABINET PLAN D'ACCÈS CONTACT



Cabinet Laurent Guillou
Expertise Comptable
Commissariat aux Comptes

Changement d'adresse :
18 Grande Rue de la Trinité
44190 CLISSON
Tél : 02.51.79.01.36
Fax : 02.51.79.03.91
Email







    ACTUALITÉS

La Cour des comptes critique la taxe sur les transactions financières
Les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics en instaurant la taxe sur les transactions financières n’ont pas été remplis.
 Cour des comptes – La taxe sur les transactions financières et sa gestion  

Instaurée par la loi de finances rectificative pour 2012, la taxe sur les transactions financières (TTF) s’applique à toute acquisition de titres de capital ou assimilé (actions, obligations, certificats d’investissement, par exemple), dès lors que ces titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé français, européen ou étranger. La mise en place de cette taxe poursuivait trois objectifs : faire contribuer le secteur financier au redressement des finances publiques, exercer une action de régulation sur les marchés financiers et initier un mouvement d’adhésion des autres États membres de l’Union européenne.

À noter : le taux de la taxe sur les transactions financières est fixé à 0,2 % (0,3 % à compter du 1er janvier 2018).

Rendue publique récemment, une enquête de la Cour des comptes estime que ces objectifs n’ont pas été remplis. En effet, elle souligne que cette taxation des acquisitions de titres financiers ne pèse pas sur le secteur financier. En réalité, la TTF est collectée et reversée à l’État par le redevable, à savoir le prestataire de service d’investissement (courtier, banque…). Or, ce dernier répercute le coût de la taxe sur ses clients lors de la facturation de frais de transaction. Ce qui explique que l’instauration de la TTF ait été relativement bien acceptée par les professionnels de la finance.

Concernant le deuxième objectif, la Cour des comptes relève que la taxe sur les transactions financières n’a pas permis de faire disparaître certaines opérations nocives et de limiter les opérations de trading haute fréquence. Principale raison de cet échec, le champ d’application de la taxe est cantonné aux seules opérations réalisées par des entreprises exploitées en France. La parade était toute trouvée : ces transactions se réalisent désormais à l’étranger.

Enfin, la Cour des comptes explique que les nombreux désaccords entre les États membres n’ont pas rendu possible l’émergence d’une taxe sur les transactions financières à l’échelle européenne. La France reste donc isolée sur ce terrain.

Article du 12/07/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Actualités...

Cession d’un bail rural : l’exploitant doit respecter ses obligations de locataire !
21/11/2017
TPE : à quelle date devrez-vous bientôt verser les cotisations sur les salaires ?
21/11/2017
Déclaration « pays par pays » : n’oubliez pas de la souscrire pour le 31 décembre !
20/11/2017
Le directeur général d’une association peut-il licencier un salarié ?
20/11/2017
Comment demander le remboursement du salaire versé à un défenseur syndical ?
20/11/2017
Comptez-vous changer d’assurance-emprunteur ?
17/11/2017
Internet, passage obligé pour déposer sa marque
16/11/2017
Un rescrit fiscal vaut-il pour toutes les sociétés membres d’un réseau ?
16/11/2017
Simplification des démarches successorales
15/11/2017
Près de 20 % des TPE françaises ne possèdent pas d’accès à Internet
15/11/2017
Pas de revalorisation du salaire en fonction de l’indice des prix de l’Insee !
15/11/2017
Comment se calcule la créance de salaire différé en agriculture ?
14/11/2017
Projet de loi de finances pour 2018 : les amendements concernant les entreprises
14/11/2017
La responsabilité pénale d’une société peut-elle être engagée par le fait d’un associé ?
14/11/2017
Les Français ont confiance dans les associations !
13/11/2017
Cadeaux et bons d’achat de fin d’année : quel régime social applicable ?
13/11/2017
Les assureurs sont invités à promouvoir le contrat euro-croissance
10/11/2017
« À travail égal, salaire égal » : un principe récemment assoupli
09/11/2017
Facturation des marchés publics : à qui le tour ?
09/11/2017
Taxe sur les salaires : quelles sont les rémunérations concernées ?
09/11/2017
La digitalisation inquiète un grand nombre de professionnels
08/11/2017
Une nouvelle contribution pour les grandes entreprises !
08/11/2017
Qui doit prouver le caractère disproportionné d’un cautionnement ?
08/11/2017
Mise à disposition de terres louées à une société agricole et départ de l’associé locataire
07/11/2017
Un accord unique pour garantir la compétitivité de l’entreprise
07/11/2017
Une nouvelle obligation d’information pour l’employeur
06/11/2017
Organisation d’un festival par une association et qualité de commerçant
06/11/2017
L’influence du diagnostic de performance énergétique sur la valeur d’un bien immobilier
06/11/2017
Congé de formation syndicale : le salarié est-il rémunéré ?
03/11/2017
CDD et intérim : une négociation possible au niveau de la branche
03/11/2017




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales