ACCUEIL MISSIONS DU CABINET PLAN D'ACCÈS CONTACT



Cabinet GUILLOU-EURIEULT
Expertise Comptable
Commissariat aux Comptes

Changement d'adresse :
18 Grande Rue de la Trinité
44190 CLISSON
Tél : 02.51.79.01.36
Fax : 02.51.79.03.91
Email







    ACTUALITÉS

L’Europe souhaite une intelligence artificielle éthique
La Commission européenne vient de présenter les lignes directrices éthiques qui, à terme, pourraient déboucher sur un encadrement des outils d’intelligence artificielle.

Dans les décennies à venir, l’intelligence artificielle (IA) devrait bouleverser, dans les décennies à venir, le fonctionnement de notre économie et plus largement de la société. Ce constat avait, il y a un an, conduit l’Union européenne et ses États membres à s’engager sur un plan prévoyant la mobilisation d’investissements privés et publics à hauteur de 20 Md€ sur 10 ans. L’objectif étant de permettre à l’Europe de combler une partie de son retard sur un secteur aujourd’hui dominé par les États-Unis et l’Asie.

Une approche éthique

Mais les retombées économiques du secteur de l’IA ne sont pas l’unique sujet de préoccupation de l’Union européenne. La Commission rappelle ainsi qu’elle « fait naître de nouveaux enjeux pour l’avenir du travail et soulève des questions d’ordre juridique et éthique ». Raison pour laquelle, en 2018, elle a chargé un groupe d’experts indépendants issus du monde universitaire, de la société civile et de l’industrie de définir un certain nombre de principes éthiques qui sont destinés à encadrer le développement des outils d’IA en Europe. Ces principes, au nombre de 7, ont récemment été rendus publics. Leur respect devrait permettre l’avènement d’une IA « digne de confiance ». Ces principes sont les suivants :
- les systèmes d’IA devraient être les vecteurs de sociétés équitables en se mettant au service de l’humain et des droits fondamentaux, sans restreindre ou dévoyer l’autonomie humaine ;
- une IA digne de confiance nécessite des algorithmes suffisamment sûrs, fiables et robustes po